Services industriels de Delémont

L’eau potable de Delémont

Ressource naturelle, saine, fraîche et sûre disponible en tout temps

La distribution en eau potable à Delémont est assurée par les SID qui garantissent en tout temps que ce produit vous parvienne, toujours frais et de la meilleure qualité.

Pour vos activités professionnelles, nous vous garantissons un approvisionnement en eau potable adapté à vos besoins.

Le transport en eau potable correspond à environ 1'200'000 m3 par année (1 m3 correspond à 1000 litres), soit de quoi remplir l’équivalent de plus de 400 piscines olympiques.

Un suivi rigoureux par nos soins garanti la sécurité et l’excellente qualité de l’eau potable delémontaine.

L’eau potable de Delémont est agréable au goût, toujours fraîche. Sa température est d’environ 10 – 15°C.

Disponibilité, qualité et fraîcheur de l’eau sont les qualités premières de cette ressource locale.


Responsable de la qualité de l’eau à Delémont, les SID réalisent des prélèvements réguliers d'échantillons, conformément aux prescriptions légales et évaluent les résultats bactériologiques et chimiques fournis par les laboratoires accrédités. La qualité de l’eau est analysée plus de cent fois par année.

La fiche d’information annuelle sur la qualité de l’eau potable et les derniers rapports d'analyses du laboratoire sont disponibles sous téléchargements.

Qualité hygiénique :

  • Les échantillons microbiologiques prélevés jusqu’ici présentent des valeurs inférieures aux prescriptions légales. L’eau potable est hygiéniquement propre.

Qualité chimique :

  • Dureté sur le réseau supérieur (au nord de la route de Bâle): 24° f
  • Dureté sur le réseau inférieur (au sud de la route de Bâle): 27° f
  • Nitrates : la plus grande valeur mesurée est de 19 mg/litre.
    • Le seuil de tolérance est fixé à 40 mg par litre d’eau potable. La qualité chimique de l’eau potable est conforme aux exigences de la législation sur les denrées alimentaires.

Sidonie, à consommer sans modération

Conformément aux bases légales, l’approvisionnement en eau potable est autofinancé et ne rapporte pas de bénéfice.

Le tarif de l'eau potable est de CHF 2.00 / m3 + TVA 2,5 %

Ce qui correspond à 2 centimes pour 10 litres d’eau potable

CALCUL DE LA TAXE DE BASE
Calibre du compteur Prix par mois + TVA 2,5 %
20 mm CHF 10.00
25 mm CHF 30.00
32 mm CHF 70.00
40 mm CHF 120.00
50 mm CHF 200.00
65 mm CHF 310.00
80 mm CHF 450.00

Emolument d'épuration

L'émolument d’épuration correspond aux eaux usées que le consommateur réinjecte dans le réseau d’épuration, qui est géré par le Service de l'urbanisme, de l'environnement et des travaux publics (UETP). Les SID sont mandatés pour la facturation de cet émolument. Pour toute question concernant le réseau d’épuration, vous pouvez contacter le service UETP.

Répartition Traitement en 2016 en 2017
Source de la Doux Désinfection par UV 47% 44%
Sources de Develier (Develier et la Tuf) Aucun traitement 40% 20%
Nappe phréatique des Rondez (2 puits env. 15 m de profondeur) Désinfection par UV 6% 28%
3 Puits à la Communance (environ 400 m de profondeur) Aucun traitement 7% 2%

Les puits des Rondez, la source de la Doux et les sources de Develier disposent d’un système qui contrôle la qualité de l’eau en continu.


Visuel sur l'eau


Notre réseau est surveillé en permanence pour économiser l'eau

En Suisse, selon la structure du réseau, le taux de pertes des distributeurs se situe entre 5 et 27%. A Delémont, nous portons une attention particulière à la recherche de fuite et aux outils qui permettent de les déceler, afin d’économiser cette ressource précieuse.

Evolution du nombre de fuites dans le réseau d'eau potable


Le réseau d'eau à Delémont

Réseau d'eau à Delémont

La dureté peut varier entre 24° et 27° selon l'approvisionnement.


  • La capacité de stockage du réservoir des Boulaines est de 2’000 m3, soit 73% de la consommation journalière de la Ville. Au total, la capacité des 3 réservoirs est de 9'600 m3.
  • La réserve incendie du réservoir des Boulaines est de 600 m3, soit l’équivalent de 40 camions-citernes de 15’000 litres. Au total, le réseau est doté de 2'400 m3 de réserve incendie.
  • Toute la gestion du réseau d’eau de Delémont est régulée par un système informatique de télégestion.
  • La Ville de Delémont alimente en eau de secours les communes de Soyhières, Rossemaison, Courtételle et Courfaivre.
  • 1 centime par m3 d’eau est versé dans un fond pour l’aide au développement dans le domaine de l’eau potable.
  • Le réseau d'eau est constitué de 7 stations de pompage, 100 km de conduites, 3'500 vannes et 600 hydrants.
  • 1490 : Découverte de la source des Boulaines, la première fontaine est construite à la rue de la Préfecture et les conduites sont creusées dans des troncs de pin rouge.
  • 1591 : Construction du captage de la source de la Doux.
  • 1880 : Une pétition est signée par les habitants de la gare pour obtenir l’eau de la Doux.
  • 1900 : Début de l’exploitation par Delémont des Sources de la Combatte et de la Tuf situées à Develier-Dessus.
  • 1901 : Ouverture de la conduite de 6’175 m de long sur 45 m de dénivellation qui apporte 300 l/min pour Develier et 1’300 l/min pour Delémont. Le 11 août, un an après le début des travaux, l’étang de la Porte au Loup est comblé, après VI siècle de règne.
  • 1935 : Première station de pompage de l’eau de fond des Rondez. D’abord, elle a servi de station de secours avec 400-600l/min puis comme station définitive avec 1’000 l/min.
  • 1953 : Construction d’un deuxième puits aux Rondez qui produit 2’500 l/min.
  • 1968 : Construction d’un nouveau réservoir à Champateau.
  • 1970 : Construction d’un nouveau réservoir aux Adelles.
  • 1981 : Construction d’un deuxième pompage de l’eau de fond des Rondez.
  • 1990 : Trois puits de forages à grande profondeur sont réalisés à la Communance.
  • 2000 : Inauguration du réservoir de Montchaibeux.
  • 2012 : Réalisation du plan général d’alimentation des eaux (PGAE).

Selon la SSIGE, la consommation d’eau moyenne d’un ménage s’élève en Suisse à 142 litres par personne et par jour. Quels sont les différents usages de l’eau?

Chasse d’eau des toilettes 41 28,9 %
Bain ou douche 36 25,3 %
Cuisiner, boire, laver la vaisselle à la main 22 15,5 %
Lave-linge 17 12,0 %
Toilette corporelle et lessive à la main 16 11,3 %
Lave-vaisselle 3 2,1 %
Utilisation à l‘extérieur 7 4,9 %
Total 142 litres  

Utilisez l’eau potable avec parcimonie et préservez cette précieuse ressource!

Économiser l’eau chaude fait la différence: l’eau chaude du robinet consomme 150 fois plus d’énergie que l’eau froide! Une consommation raisonnée de l’eau chaude permet donc d’économiser de l’énergie et de l’argent.

Retrouvez tous nos conseils en matière d’économie d’énergie dans la rubrique Défis du mois.

Vaisselle : évitez de la faire à la main

Faire la vaisselle à la main nécessite en moyenne 30 litres d’eau. Les lave-vaisselle les plus économiques n’en consomment que 12 litres. Remplir au maximum la machine permet de réaliser une économie d’énergie importante. Avec un appareil moderne, le prélavage de la vaisselle modérément sale est inutile. Les programmes économiques permettent également d’économiser beaucoup d’eau et d’énergie.

Faire bouillir de l’eau : utilisez une bouilloire électrique

L’eau bout deux fois plus vite dans une bouilloire électrique que dans une casserole et consomme deux fois moins d’énergie !

Laver et sécher le linge : plus de prélavage

Lavez votre linge à 40°C plutôt qu’à 60°C ! Savez-vous que laver son linge à 95°C consomme deux fois plus d’énergie qu’à 60°C. Evitez le prélavage et séchez votre linge à l’air libre. Remplissez au maximum la machine à laver.

Douches : un conseil pour économiser l’eau chaude

Dans la mesure où vous coupez l’eau pour vous savonner, 5 litres suffisent pour une douche complète. Cela permet de réduire considérablement les coûts d’électricité et d’eau.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.